Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Re-Découvrir le Vieil Alençon

Re-Découvrir le Vieil Alençon

Menu
Alençon vue du ciel, le 11 août 1944, à la veille de sa libération

Alençon vue du ciel, le 11 août 1944, à la veille de sa libération

Ce cliché aérien appartient à une campagne de reconnaissance à haute altitude des forces alliées en 1944. Prise le 11 août, à la veille de la libération de la ville, elle fait suite aux bombardements qui frappent les abords d'Alençon en avril, puis spécifiquement la gare en mai. L'attaque la plus sévère sur notre ville a lieu à 3h du matin dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. Depuis quelques minutes, les ponts de Troarn, Robehomme et Bures sont détruits par la 6e Airborne. En mer, les troupes d'assaut commencent à gagner les landing craft infantery. Lorsque le bombardement d'Alençon cesse, 15000 parachutistes alliés ont déjà touché le sol de France. Les attaques aériennes sur Alençon reprennent, comme sur de multiples villes normandes, le 6 juin à 20h30.

Si on agrandit au-dessus de la gare et de Courteilles :

Au-dessus de la caserne du 14e régiment de Hussards, actuel Hôtel du Département, transformé en hôpital militaire par les Allemands : 

Les ruines du lycée Saint-François :

La rue de Bretagne et les centrales d'énergie de la ville.

Au-dessus de Notre-Dame. On apperçoit sur les places, des aménagements de la Défense Passive.